AccueilPortaliFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Sabi Gashi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Perparimi
Admin


Numri i postimeve : 13722
Registration date : 30/04/2006

MessageSujet: Sabi Gashi   Lun 23 Juin - 18:02

Conversation démarrée 3 décembre 2013
Haxhi Kuçi
03/12/2013 01:44
Haxhi Kuçi
Ketu nuk na sheh njeri
Ketu ku po shkruaj qile
Sabi Gashi
03/12/2013 01:45
Sabi Gashi
flm
ja ty lype falq ti ato komete
Haxhi Kuçi
03/12/2013 01:46
Haxhi Kuçi
Po
ska problem,se mundet edhe dikush nga hakerat mi shlye
Sabi Gashi
03/12/2013 01:48
Sabi Gashi
sedi po ja ty lyep por ka shum qe po mungoij ne falqen tim
Haxhi Kuçi
03/12/2013 01:48
Haxhi Kuçi
çka sbejne faqezinjet sot
vetem qe te verteten mos ta kupton populli
Sabi Gashi
03/12/2013 01:49
Sabi Gashi
eshte mu qudit se ipaska hjek faqen edhe ma web google
spo muj me gjet
Haxhi Kuçi
03/12/2013 01:50
Haxhi Kuçi
Edhe do shokeve te mi ja kan shlye,sidomos disave qe ju kan vrare vellznit.
Sabi Gashi
03/12/2013 01:50
Sabi Gashi
shiqoij si po e lypi foot e willam wolkerit dhe spo ma qel
shiqpij vet
Sabi Gashi
03/12/2013 01:50
Sabi Gashi
https://www.google.com/search?tbs=sbi:AMhZZiuopkctgYQjIRJaQ27nzl4lj8OyZHc8oLnn_1UL6Yk3fhaig0gF1C9GO2qYQl323cjBuZeDCw_1xVGgc6EnxNiuwuguWJdSrQEj2Ic5aT9mb3rprdXn6PmJexZ0uxLXinMOBvbd6HMcTao8hSDehYlxdvfjU6yegn1q2krZLG96bG_1j4KUSVhpbNq86ikZRKWtZxjYCoCjZzSbaPmqUNQJyUyYTUYMXe139RWkDvzM8sjkDvAXkxUNMHhMfEadkPQVx_1rjeTjM-iRr3CrQvRVe46KuUnQm8EHq6r-SBAJB2vauafdhjbl6qBEzJayxKFgRtYdiSZJfwGqkK57R81QyMMZn1hKIgEJxq0zChVwYYD0xv38AUWnp90MTqBGxb3fPzaoFcq6JXZaXKai8ASOx_1hBWKsMrP1ezUWqx9qW1NPjTQ6ut9YNLRlSAd8cfaCMZiDEsj-XDiw2Z6dW5o69FBvpmR6YvADyQ6OdyfInQ15xQUHAJvrfmRTmJ8vvLD5uPq5yy_1yr_1o4Ae9SUq4vJa0i9VK04LjoSM96j8hJTimhUwuRLGH55-rcNq-m-6S86PFd440ytclZ2W-OpokQTL0BBzr9F46pevNffajpl5CFf9kUKohjOKFwCwRfoZSrLHoFR3yz-yG7nf72PUbUhkZ4AYyQyoSlFGHLgB1vqOeAu6yoMlfU9AIjCGBqOAMpywMvv_1Cp7VwXZwv2LXAf7kQs9epUBGFX4LC5Q0Vr7078loEG2wKSID9mpQJPJg3gMhOhBRodMJfD_1MhNnI1o8w37FnofcbkC7yHRb59GBUa1r1SZRby7uCD4MZOGkRJDnNX0ARQaJCaEdzvNjkoH_18DYyxP0Aiz-j4LAuIUgsZGLMcI-w713nirAwXgbifsmJkoVU97EeVUq4eZy9-brIApcN35wdmZYtKUhfOkkSupA-uhFIUoQ3CN0tIYILQvCVC0ASxHffqcLhF6kZC4e4rfpTvYMGJqQYsIDLqaW9uiD3B1RFlWCJfkwHqxkwgdMwcWO-97W1ZmMN5oRBEGuU4jARaoWWQHRUHGjhay24apBpEk_1_1A5JXdgjUzP6GJYonB6fJGbcZLQ8D0sh4h2ACKr7v8DWKczOQMrpCoQPF_122v_1TjwLeALaGh5nF81PPnIZyWIQ1Z8ctHg8LzvPT9G2kewbtt9M95AG_1g1v_1qpn3d3o69cmqRMU62pJjQPkFTxxS-vwa4L_1qYAVHQITEHXcF12NqTc4ReblB0fkhRDrE97yzuoQRiwfI_1gR1wjEN_1K2Hy4FbIZCTG633qlyjiIx9EPJcs-R0KYJXBfA3ycf0gzwBTrQvo&btnG=Search%20by%20image
Cette pièce jointe a pu être supprimée ou la personne qui l’a publiée n’a peut-être pas la permission de vous la montrer.
Haxhi Kuçi
03/12/2013 01:51
Haxhi Kuçi
ti kan bllokue nga kosova hakerat,me derektivat e qeverise
Para dhjete minutave i pate e tani jo
Sabi Gashi
03/12/2013 01:52
Sabi Gashi
aj eshte mu ja tuja largu do shume
Haxhi Kuçi
03/12/2013 01:53
Haxhi Kuçi
nuk po te kuptoi shkruaj pakes ma kjarte
Sabi Gashi
03/12/2013 01:55
Sabi Gashi
ashtu eshte
Haxhi Kuçi
03/12/2013 01:55
Haxhi Kuçi
edhe te une mundohen por kodin e kam te forte
Sabi Gashi
03/12/2013 01:56
Sabi Gashi
aa edi qe sa koh ishte ajo kur kem bisedua
Haxhi Kuçi
03/12/2013 01:56
Haxhi Kuçi
jere ne mengjez ka qen e mbas dite ua kishin hjek
gjere ne mengjez
Sabi Gashi
03/12/2013 01:57
Sabi Gashi
poa
me muj me dik kush ika mshu like smramit se qata ibejn keto pune dike qe e kam pranu ne rreth sod apo dje.
duhe te shiqoj dhe te lamroij
Haxhi Kuçi
03/12/2013 01:58
Haxhi Kuçi
Me vete fb me dashte ju tregojne
Por nese eshte qeveria nuk ju tregojne.
sepse keta pisa jane te lidhur edhe me ameriken edhe pse e dijn amerikanet qe jan shpiuna
Sabi Gashi
03/12/2013 02:00
Sabi Gashi
po ate duhet ti paguajen sa her doijm info.
Haxhi Kuçi
03/12/2013 02:01
Haxhi Kuçi
çka dojn dhe bejne ,nuk na pyesin neve qe e dojm drejtesine,sepse i drejti drejte ne pus
vetem nje fjale ndegjoma;
qysh me paten thene serbet,edhe amerikanet me paten thene ne kohen e luftes
Pa bashkpunue me serb ne uçk kote e ke......
Sabi Gashi
03/12/2013 02:03
Sabi Gashi
https://www.facebook.com/photo.php?fbid=616305441719939&set=a.106893115994510.13306.100000214657219&type=1&theater&notif_t=photo_reply
edhe keto koment tua ja aty
Haxhi Kuçi
03/12/2013 02:03
Haxhi Kuçi
u hape pasha zotin
e sheh si manipuloin pisat
Sabi Gashi
03/12/2013 02:03
Sabi Gashi
me sigur deri e gjeta une dhe klikova
Haxhi Kuçi
03/12/2013 02:04
Haxhi Kuçi
kan fotokopjue e ta rrofshin
Sabi Gashi
03/12/2013 02:04
Sabi Gashi
donja sher dhe smuje meta hek
Haxhi Kuçi
03/12/2013 02:04
Haxhi Kuçi
e qellim e kan qel me na thene se jemi duke ju pergjue na rrofshin ku duhet
Sabi Gashi
03/12/2013 02:04
Sabi Gashi
me fla Bonja share
hahahahaha
Haxhi Kuçi
03/12/2013 02:05
Haxhi Kuçi
jo more une ketyre ne prani te dhete mij ua kam sharrue ku nuk duhet
er mi rreh nuk me mbetet marak kete dije shoku im
per
Sabi edhe deshmitari im qe i kam nis demostratat e 11 marsit ,nuk ua rrehe rrahet hiq
kam gjete kete muaj qe kaloi mbas 33 viteve
e vitit 1981 ne menzen e studenteve
Dhe meritat e mija mi vodhen lahperat.
kerkund emrin tim nuk dojn me shkrue,ja çfare populli kemi?
Sabi Gashi
03/12/2013 02:10
Sabi Gashi
me vje mire Haxhi qe po njefe edhe pse Emri eke pas me Name asaj kohen respek per pune ejua.
Haxhi Kuçi
03/12/2013 02:10
Haxhi Kuçi
lm
Sabi Gashi
03/12/2013 02:10
Sabi Gashi
jojoj
Haxhi Kuçi
03/12/2013 02:10
Haxhi Kuçi
faliminderit
Sabi Gashi
03/12/2013 02:10
Sabi Gashi
qak eshte puna ju dhe Ali lajqit
ken kontak
Haxhi Kuçi
03/12/2013 02:11
Haxhi Kuçi
por duhet me shkrue dikushi ore vella
li lajqi dhe hidajet hyseni i pervetsuan demostratat sepse ishin te paguar nga nana serbi dhe une ne rrts e ata mbi mundin tim dje dhe sot parajsen
ali lajqi
skam pas as atehere kontakte me bashkpuntor te serbise as tani mos ua pafsha syratin e shkive
Sabi Gashi
03/12/2013 02:13
Sabi Gashi
ee Bajramin
Haxhi Kuçi
03/12/2013 02:13
Haxhi Kuçi
e din krejte komiteti krahinor se kush i ka nis demostratat
cilin Bajram Kosumin
Sabi Gashi
03/12/2013 02:15
Sabi Gashi
po
Haxhi Kuçi
03/12/2013 02:16
Haxhi Kuçi
Jo more nuk kan qen ne menze as njeri as tjetri po hajn mute me grushta
Sabi Gashi
03/12/2013 02:16
Sabi Gashi
poa
se une sedij por veq sika dklarua
ne tv
Haxhi Kuçi
03/12/2013 02:16
Haxhi Kuçi
Te betohem se ne ato qaste nuk kemi qen ma teper se njezete studenta ne menze
Sabi Gashi
03/12/2013 02:17
Sabi Gashi
por nje edij se isha nxens iviti te pare ne xhevdet doda asaj kohe
dhe ish ne ngjarej krejt
ni shok e kam ketu ne amerika edhe pijes marres ndoshta e njef Nain Misin nga presheva ashtu deklaron sedij
Haxhi Kuçi
03/12/2013 02:18
Haxhi Kuçi
te dite isha ne provim te Kurtesh Saliu dhe ne pyetjen e fundit me ra pyetja paraqitja e federalizmit ne bote
ate dite
Sabi Gashi
03/12/2013 02:19
Sabi Gashi
pat ta dej nje pytje per veq ksaj video qe e ke postua ke ndoij dokume tjeter
Haxhi Kuçi
03/12/2013 02:20
Haxhi Kuçi
videon e kam inqizue me ish drejtorin e menzes Shefki Stubllen dhe nese me kujdes e ndegjoni e shhikon si qalon qeni
Sabi Gashi
03/12/2013 02:21
Sabi Gashi
se e ke shti te tregohe tash dhe eshte shti ti mirret e drejt prej dores se korruptuara . prej dollevergjive etj,por ti duhesh te kesh argumentnt te fora se ka kan ba kerrdij
epash
Haxhi Kuçi
03/12/2013 02:21
Haxhi Kuçi
e deshmitarin e kam gjete tani mbas 33 viteve se mu shpifshin do udbasha se serbia me ka nxite mi organizue
Sabi Gashi
03/12/2013 02:21
Sabi Gashi
dhe thotes se nuk e mban ne mende
Haxhi Kuçi
03/12/2013 02:22
Haxhi Kuçi
po a e ndegjone kur thote se here po here nuk me kujtohen ,here kam marr ne biseda here jo
dhe ne fund me thote hajte djali mire harroi ato
Sabi Gashi
03/12/2013 02:24
Sabi Gashi
po ju ish iburgos deri tani apo .
jen jash shteti
Haxhi Kuçi
03/12/2013 02:24
Haxhi Kuçi
une qe tridhjet vjet kam mendue se deshmitari eshte Bajrush Xhemaili,por jo se mbiemrin e ka Bajrush Ahmeti,dhe e kam shajte pa lidhje B.Xhemailin
Nuk me burgosen,pse? a po te intereson kjo
Sabi Gashi
03/12/2013 02:25
Sabi Gashi
ojoj
veq veta
Haxhi Kuçi
03/12/2013 02:25
Haxhi Kuçi
A deshironi me te tregue pse nuk me kan burgosur?????
Sabi Gashi
03/12/2013 02:26
Sabi Gashi
pak se asja kohe edhe rruge duke shiqura na burgosshi dhe na dhajeshi dajak
Haxhi Kuçi
03/12/2013 02:26
Haxhi Kuçi
Ti a ke qen ndonji here i burgosur kjo me interesone shume me dite dhe te japi pergjigje pse nuk me burgosen!!!
Sabi Gashi
03/12/2013 02:27
Sabi Gashi
jo mik nuk eshte pune qe dua une me dit .por ti duhesh te kerkosh Ardiati kemlendi dhe te dalesh par popullit dhe tu ja thuas te vereten.
po jam ka dy net dhe me intervenim ja dal
Haxhi Kuçi
03/12/2013 02:28
Haxhi Kuçi
Ma lehte eshte me kerkue para serbeve se para ketyre tradhetareve me thene te verteten,ju nuk po i njifket hala keta zagara
Sabi Gashi
03/12/2013 02:29
Sabi Gashi
jooj dhe per qata jom ne Amerik po sdi pse u ndal ketu e nuk shkova ne Australi
Haxhi Kuçi
03/12/2013 02:29
Haxhi Kuçi
Keta kur une e kam shkrue poezin kushtuar republikes se kosoves ne vitin 1971 mu keta me kan rrahur e serbet benin seri,duke me then ti per shqiptar e a e sheh shqiptaret po te rrehin
Daja im para disa viteve me tha eja bre nipash se me ka ra malli me te pa
Iu prita o daje;A me ke thene kur ishe gjygjetar,se komiteti te ka thene sa te jemi ne ne pushtet Haxhiu kurr ne mardhenje pune nuk ka me hy
po te vije a do te me punson diku mi majte qeta femi?
jan qeta ne pushtet edhe sot?Po vallahi jan ma bani dhe ske çka me ardhe
shpiunat e serbise i ke pas ne udheheqjen e uçk dhe ne qeveri i ke kambe kryq
Sabi Gashi
03/12/2013 02:34
Sabi Gashi
haha
Haxhi Kuçi
03/12/2013 02:34
Haxhi Kuçi
serbin vetem fizikishte se ke ne kosove a kjo qeveri ia zbaton urdherat e serbit
Sabi Gashi
03/12/2013 02:35
Sabi Gashi
mik inderua dis sende mos harro se evropa shtrig nuk na len ne te veproij site dojm
Haxhi Kuçi
03/12/2013 02:35
Haxhi Kuçi
Nuk besoi qe as Rambo neper filma siq e shikoni çka kam ba per popullin shqiptar,por paskna punue per shpiuna e kuku per jeten time
HHHaaaaa me shtine te qeshi
Sabi Gashi
03/12/2013 02:36
Sabi Gashi
por Uck tu kish lut qe mose e perzi krejt as dote vjen koha te dahet shapi prej sheqeri
Haxhi Kuçi
03/12/2013 02:36
Haxhi Kuçi
se europa shtrig e ke mesue kete sllogan nga shpiunat e serbise
Sabi Gashi
03/12/2013 02:36
Sabi Gashi
qashu eshte
Haxhi Kuçi
03/12/2013 02:37
Haxhi Kuçi
Q e 2600 vjet qeshtu shqiptaro tradhetaret na udhehoqen ne luftera kinse çlirimtare
duke na vra e bane listat e atdhetareve mi pushkatue e li fajet serbise e europes
e pel per dore i kam nxene ore vella dhe çka
me pele per dore
Sabi Gashi
03/12/2013 02:38
Sabi Gashi
e tash ekem edhe shum ma shtri se jen te ndar ne 7shtet dhe pona qoijn ne EUte bashkura Neve copa copa
Haxhi Kuçi
03/12/2013 02:39
Haxhi Kuçi
a vetes ja kan ba shqiptaret se kerkush nuk te roberon pa deshiren e tradhetareve
e populli po u shkon mbrapa dhe po ua pin pordhat ketyre zagarenjeve
o i voton vete tradhetaret per mi shtype,dhe populli po del pis
Mbasi edhe une nuk iu bana i mire shqiptareve edhe perendia miu ardhe e miu ndihmue shqiptareve nuk kan me ja fute pordhe
Pse nuk me burgosen serbet?
Po ta tregoj sikurse ja kam tregue Xhafer Shatrit ne gjeneve.
Serbet kur me mirshin ne polici shqiptaret me druna ma nxishin trupin,e pastaj serbet me thojshin ne ty te burgosim nese ti na betohesh se nuk ke me punue per qeshtjen shqiptare
Nese pajtohesh keshtu siq i kami burgos te tjeret ,ne kemi me organizue burgosjen tende kinse me mizori duke te rrethue me kerre e tanksa e bertite tye dhe gazetaret te gjithe i organizojna me shkrue per juve kinse je atdhetar i shqiptareve.
Ne burg vetem sa per sy e faqe ke me ndejte,sa me te pa disa kinse edhe ata me ty kan qen ne burg,a ma teper ke me fjete neper hotelet e jugosllavise e me femra ma te mira
eshtu Adem Demaqi pasha ty ka qen ne burg bashk me shoket e vete qe serbia pakes para luftes i liroi nga burgu qe me marr ne dore udheheqjen e uçkes
Nese don fakte ti dergoi çka kan fole serbet ne hage
Sabi Gashi
03/12/2013 02:50
Sabi Gashi
ja ka lypi diq ne eab
wab
sedij vlla se une pot than se kjo qe po tregon ti duhet dokument
se eshte eshtir te dal dhe te deklarohesh keshtu direk
Haxhi Kuçi
03/12/2013 02:51
Haxhi Kuçi
çfare dokumenti?
Sabi Gashi
03/12/2013 02:51
Sabi Gashi
eshte shum shtir
e po tash ata me qato dokumente e burgut po rrehin gjykes
Haxhi Kuçi
03/12/2013 02:52
Haxhi Kuçi
po deshmitari nje dy e tre e kater,nuk kan vlere
Sabi Gashi
03/12/2013 02:54
Sabi Gashi
sedi qe te them inderua se kta eka marr demostra se eka organizuar si grup e ka filla
Haxhi Kuçi
03/12/2013 02:54
Haxhi Kuçi
Dhe xhefer shatri me pate thene kam qen i burgosur por kur ja nisa me fole me te ka ik si qeni aty ishin shume shqiptar dhe u habiten kur iku dhe me thane o Haxhi a e din se ky qen sa shqiptareve ua ka nxjerr revolen duke na thene une kan qen ne burg per juve
Krejte lehet eshte keta qena mi zene me pele per dore,une ua di me u parashtrue pyetje
jermi te gjithe te burgosurit politik dhe e sheh qe ke mu shllokue per jete
bjermi te gjithe ish te burgosurit
Sabi Gashi
03/12/2013 02:57
Sabi Gashi
e po ja kan arrit
Haxhi Kuçi
03/12/2013 02:58
Haxhi Kuçi
Si po mendon as deshmitaret e gjalle nuk kan vlere se kush i ka nise ato mute demostrata e haram u qofte ketij popullit dhe kurr drite mos pafshin.
Sabi Gashi
03/12/2013 02:59
Sabi Gashi
une njo spe ku ptoij pse ke nej anash deri tash
Haxhi Kuçi
03/12/2013 03:00
Haxhi Kuçi
Nuk me ke kuptue hare me duket une ta spjegova pse nuk dojshin te me burgosin?Paskna fole per qielli.
Anash skam ndejte,por kerkush veshin nuk ma vnojshin
Ateherit nuk me paska mbete tjeter veq me padite serbine pse nuk me ka burgosur?
Sabi Gashi
03/12/2013 03:07
Sabi Gashi
EDHE ajo eshte e drej se teka dyterua te beja ate qe ti ske dashe por je kan i deryruar,
Haxhi Kuçi
03/12/2013 03:14
Haxhi Kuçi
Gabim e ke se me dhune kerkan nderkombetaret nuk e detyroin me ngrere balten e derrit
Sabi Gashi
03/12/2013 03:15
Sabi Gashi
MIREDE SE SERBIJA SEKA NENSHKRU
DHE SKA QAK TI DOIJN
Haxhi Kuçi
03/12/2013 03:16
Haxhi Kuçi
Lexoje te drejten nderkombetare publike dhe pastaj i kupton te drejtat nderkombetare e jo me fole me fjale qajtoresh
Sabi Gashi
03/12/2013 03:16
Sabi Gashi
boijn
Haxhi Kuçi
03/12/2013 03:16
Haxhi Kuçi
Ndegjo mire çka thote ligji nderkombetar
o me pordha nuk fitohet siq e kemi zanat ndaj njeri tjetrit
Sipas nenit 51 alinea 1 dhe 2
nderkombetareve thote keshtu;
Sabi Gashi
03/12/2013 03:17
Sabi Gashi
po
Haxhi Kuçi
03/12/2013 03:18
Haxhi Kuçi
Luften kur e nise nje njeri
Duhet meniherit miu bashkue atij i madhe e i vogel pa marr parasysh se çfare armatimi posedon armiku
Nese populli eshte shume agresive ne armikun dhe e done shume lirin,armiku terhiqet duke bere masakra nga friga
he meniherit nderhyne nderkombetaret,pra KS i OKB es
Sabi Gashi
03/12/2013 03:20
Sabi Gashi
Haxhi je kan ne kontak me ukshin hotin
Haxhi Kuçi
03/12/2013 03:21
Haxhi Kuçi
Obligon forcat nderkombetare qe te nderyne sa ma pare qe mos te behen masakrat dhe meniherit nderkombetaret ja lene nen mbikqyrje nje protektorat qe atij shtetit tja ruan pavaresin
Jo kurr
Ma Afrim Morinen po shume kam ndejte dhe pa e vete kete njeri mos me beso kush jam
Nisen qe eshte que ne kembe dhe me ka puthe ne dy faqe ne kohen e luftes
duhet me shkrue roman me ta tregue pse me ka puthe!!!!
ate bane pyetje e te tregon punen e luftes
Sabi Gashi
03/12/2013 03:24
Sabi Gashi
Zotri une ika se me duhet te bij ne gjume' flm per bised dhe vazhdoij ndoij her tjetre.
Haxhi Kuçi
03/12/2013 03:25
Haxhi Kuçi
Naten e mire e kaloni nje gjume si bilbili
Sabi Gashi
03/12/2013 03:27
Sabi Gashi
flm edhe ju gjith ashtu se duhte te punoj pa qare. psh.
Vous ne pouvez
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://diskutime-shqiptare.fr-bb.com
Perparimi
Admin


Numri i postimeve : 13722
Registration date : 30/04/2006

MessageSujet: Re: Sabi Gashi   Dim 6 Juil - 6:51

Sabi Gashi
S’abonner · 20 h

vellezer dhe motra ; ja njo foto marr nga protes e djesh ne shkup.. nje i ri shqiptar
me fanel -flamur Amerika dhe i pshtejllu me flamuri KUQ E ZI.. kjo eshte qak duhet te perkrahet..
J’aimeJ’aime · · Désactiver les notifications · Partager
42 personnes aiment ça.
1 partage

Gëzim Prelvukaj Urime ditelindjen Sabi Gashi
il y a 19 heures · J’aime

Sabi Gashi Falemindirt inderua Gëzim Prelvukaj .per gezim gjith popull ton.
il y a 19 heures · Modifié · J’aime

Nasim Gashi shkrepni flakada,e na vajtoni neve ne iliride me fotografit e mjera jeta jone.Pritna se tane populli i ILirides kysmet ne amerike nuk na ka mbete ma jete ketu.Le te vijn amerikanet ne vend tonin e le ta shejoj jeten si ne.
47 min · J’aime

Sabi Gashi ti kush ja pas marr ina edhe veti :e le ma ameriks.
44 min · J’aime

Nasim Gashi Une jam komandant leshi.Ne po vijm ne amerike me tere popullin e ilirides,e ju mergimtar duhet me na zevendesue se mjafte jetuat parajsen.Le te na cakton amerika Borak Obama nje teritor qe ta krijojm nje shtet tonin atije ,pasi ketu po bene shaka me neve.
40 min · J’aime

Sabi Gashi Naser.: sa iperket komad: leshit mir se vjen ..une dote pras..por Amerika smun ju maj ndrru mend ne voto.. kete e votut kete e keni ..deri te mush mend dh tja apni voten te drejti .
mej hek bollevegji -hajduka -kriminela- nga pushteti . kjo situa nuk dotj nerron....eee sa iperke asaj te formoijm ne shtet ne amerik ajo nuk eshte veq deshira jot por e shumic te populli ton.
36 min · J’aime

Nasim Gashi Nuk kemi nevoje pergezime me lavderata qe na i beni ,por kemi nevoje liri siq keni ju atje ne USA.
35 min · J’aime

Sabi Gashi LIRIA nuk ka mrri ende ne Maqedoni eshte ne rrug duke aredh:
34 min · J’aime

Nasim Gashi Amerika ua ka pergaditur ketyre votat ne jo,as qe ua kemi dhene ndaq me dite.Amerika ka mandatin e zotit ne toke sepse e ka te drejten e te gjitha shteteve cilindo popull ose ta roberoje ose ta çlirone.Keto i kemi ne dieni shume mire.Pse amerika loz me neve shqiptaret ?Ne njeren ane na perkrahe,e ne tjetren ane i financon dhe u blen apaqat qe te na masakrone sllavi ?
32 min · J’aime

Nasim Gashi Po hala nuk na paska merri liria se qenka nise me ndonje vapor me ere.
31 min · J’aime

Nasim Gashi Neve na shkoje jeta si qent e afrikes,dhe gjere sa te na arrine kjo liri ,sikurse magarit i mbeten vetem kebmbet dhe mendonte se eshte ne enderr Na u kan hargjue edhe endrrat e poshtera e ju beni shaka se liria na qenka nisur per tek ne.
27 min · J’aime

Sabi Gashi ndosha..?? sa iperket Amerik .sod eshte nje probl i madh.. se ne shiptar presi perkrahej nga ta.. por ajo nuk dote ndodh..pse??
Rusi eshte forc. dhe njehr ja duke puna ne ate menyre deri tja demtoj gjith aleta qe ika..
kur vje puna ne Ballka atyeshte ndryesh ..se Brukssei .. eka marr persiper.. dhe SERBIA eshte e fort. ne ballkan.. jo disa gjer qe dote merr koh.. neve dotena kush ton kogj fort..puna jon dote shkon edhe pak..Bil Sa te eshte Obam ska sen .nga ky.. ky poj tute Rusit..
23 min · Modifié · J’aime

Nasim Gashi Sa per rusi amerika ja dhine forcen qe e posedon,sepse qelsat e te gjitha arsenaleve berthamore i ka ne dore amerika,mos na shtjello gjerat.E sa per serbi qe eshte e forte na ngrente prapanicen.Pos shpiujt shqiptar e mbajne serbin dhe serbia behet e forte ndaj neve.
20 min · J’aime

Nasim Gashi Amerika eshte ajo qe bene ndryshime,por i konvenone qe te masakrohen shqiptaret,kjo eshte me se e vertete 100 per 100.
19 min · J’aime

Nasim Gashi Nga pervoja,u mesuam me keso dallaveret e tyre.
18 min · J’aime

Sabi Gashi jooj nuk eshte qashtu..se amerik nuk rrezikoh ..po irrezikohen Aleat .Mas pari Gjermani ..e pastaj me rend Evropa.
18 min · J’aime

Nasim Gashi Amerika gjermanise me nje pordhe ja shkerdhav nanen,leni keto sllga.Te tregova se amerika e ka ne dore njerezine,kujt deshirone ja merr pavaresin e kujto do ja dhurone pavaresin,qis ja beri izraelit.
16 min · J’aime

Sabi Gashi ty te lume goja.dhe ishalla asht qashtu.. por ishalla kurr nuk vjen te luft se kujna nuk iduhet dhe kerekush nuk eshte fitus ne luft.
15 min · J’aime

Nasim Gashi Kjo amerike e ndau gjermanin,kjo amerike e bashkoi gjermanin.Kjo amerike na coptoi trojet tona,kjo mundet te na bashkoi trojet tona kemi lexue dokumente sekrete per keso marrina.
15 min · J’aime

Sabi Gashi une nuk pe dish qe ma paska coptu ne.. une edij se uka kunder marvesh te versit.
ne duhte te bashkohem vet .se vet jem coptu.
12 min · J’aime

Nasim Gashi Askush nuk e deshirone luften,por ta imponojne per me masakrue njerez,edhe keto porpaganda i dijm mire.Pakes nga pakes aty ketu duke rrahur e burgosur e masakrue aty ketu,sllavi bashk me ameriken i pergadisin njerezit e tyre te vishen tradhetaret ku paraqiten si çlirimtar dhe populli mendo se keta jane çlirimtaret e ne esence jan tradhetaret e popullit.Po e di kajken,por zani nuk po me shkone mire.
11 min · J’aime

Nasim Gashi Ne versaj presidenti W.erdhi mbasi ishin coptue trojet,keto pallavra amerika le tja shet budallenjeve.Me qellim ka ardhe mbasi ka perfundue mbledhja kinse qe une amerikani nuk jam i pajtimit qe i pasket coptue trojet shqiptare.E njejta tradheti na u ba edhe mbas luftes se dyte,ku amerikanet ne meq flotes qe gjindej ne oqean na i coptuan trojet prape.Edhe W.Klarku pa dallim erdhi ne Rambuje mbasi perfundoi mbledhja ku pala e uçkes titiste e kishte nenshkrue rrezuluten 1244 dhe Kllarku u kishte thene pales shqiptare nuk keni ba mire qe e keni nenshkrue.Dim,mos na qitni pluhur syve.
8 min · J’aime

Sabi Gashi gjdo lufte eshte biznis. sod. njerzi lloogarrit me ton mish.. si gjaja .kures Armati shite me dollar.. une per perfunedo kete bised me nje komet .dhe ti analizojn mir qak tthaq .dhe me ja pergjigjen..
deri ne 2035 shqiptar dote ja dominat ne ballka.....Voir plus
7 min · Je n’aime plus · 1

Nasim Gashi Pse thua se zor me na shtie ne lufte ?
4 min · J’aime

Sabi Gashi ???
3 min · J’aime

Nasim Gashi Apo kush i ka dhene zor me na shtie ne lufte ?
3 min · J’aime

Nasim Gashi Kush sipas jush ?
2 min · J’aime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://diskutime-shqiptare.fr-bb.com
Perparimi
Admin


Numri i postimeve : 13722
Registration date : 30/04/2006

MessageSujet: Re: Sabi Gashi   Dim 6 Juil - 7:06


21 personnes aiment ça.

Fatmir Rushiti po keto kur gjejne vetem dhe smunden te jene police me farmerka por policia i ka dhene ndihme huliganeve
il y a 16 heures · J’aime · 2

Sazan Papraniku ...nuk do te jete kjo foto-ndodhja as e para as e fundit me Shkupin e shkupjanet...
2 h · Modifié · J’aime · 1

Nasim Gashi Sabi nuk din mu pergjigj,vetem qete artikuj,e ka shok Diogardin mire i ka punet tue grere e pire viske me coca colla e mish te fresket
1 h · J’aime

Bujar Sfarqa Bisha don plum ne mes te gjoksit atehere do te ndalet se per ndryshe keta bisha kan me vazhdu sukur Policija e serbijes ne kosov po maqojn mallin kur ti qish nanen plum atehere do te ndalet
17 min · J’aime · 1

Sabi Gashi Nasim , mik edhe pse nuk pot njof. per me nagan e me pij shyqyr e ka qy zoti. e per pergjje mashum ti di ma shume se une ti fol e une dote ndegjoj ..apoa dote lexoij.. DioGuradi nuk eshte shok veq i im por igjith shqiptar.. sa me takon mu te tako edhe ty.. por sa indihmoj me DIOGURADI ajo eshte ??????????????????
11 min · J’aime · 1

Sabi Gashi Faleminderi mik inderua Bujar Sfarqa ..
10 min · J’aime

Nasim Gashi Diogardi le te bisedon me mua dhe ja tregoj atij se sa na ka dal ne ndihme.I kam shkrue,kurr pergjigje nuk kam marr nga ai.Nga Gjorgj Bushi po e ai ma i madhe se Bushi po bahet.Ska dert se kesi rrenje jemi.
8 min · J’aime

Nasim Gashi Pa ua mbushur xhepat me dollar nuk te merr kush ne biseda,kete ma ka thene nje miku im qe jetone ne amerike
4 min · J’aime

Sabi Gashi keshtu pra :une po tajap linku dhe e shef me kom ka pune joe per maqedoni dhe per shqipta.. dhe e ka num aty e ti thirr. bisedo me to ...http://www.aacl.us/archives/balkanspeaceawards.htm
Archives
www.aacl.us
The Balkans Peace Award is given annually to non-Albanian policy makers and professionals who have made a significant contribution to resolving the Albanian dimension of the Balkan conflict and to bringing lasting peace and stability to Southeast Europe.
3 min · Modifié · J’aime

Nasim Gashi FLM Sabi nes eshte nr i tij pa e ftue nuk e la.A din me fole shqip,se une di pos shqipes edhe italishte
2 min · J’aime · 1

Sabi Gashi jo nuk flet shiqpo fle italish..
1 min · J’aime

Nasim Gashi Shume mire,e si ti besoi nje njeriut qe nuk dine shqip e shitet shqiptar ?Ketu shoku im me ke tronditur ne koke ,ma mire nje plum te ma kishe dhene ne ball,e mos ti kisha ndegjue keto fjale.
À l’instant · J’aime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://diskutime-shqiptare.fr-bb.com
Perparimi
Admin


Numri i postimeve : 13722
Registration date : 30/04/2006

MessageSujet: Re: Sabi Gashi   Dim 6 Juil - 7:07

...http://www.aacl.us/archives/balkanspeaceawards.htm
Archives
www.aacl.us
The Balkans Peace Award is given annually to non-Albanian policy makers and prof...Afficher la suite
5 min · Modifié · J’aime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://diskutime-shqiptare.fr-bb.com
Perparimi
Admin


Numri i postimeve : 13722
Registration date : 30/04/2006

MessageSujet: Re: Sabi Gashi   Dim 6 Juil - 7:11


Fondée Janvier 1989

ALBANIAN AMERICAN Civic League

La défense de la cause nationale et droits de l'homme du peuple albanais

| Accueil | Qui sommes-nous | Conseil AACL | Adhésion | Contactez | Nouvelles |


AACL BALKANS PAIX PRIX
Le Prix de la paix des Balkans est décerné chaque année aux décideurs et aux professionnels qui ont apporté une contribution importante à la résolution de la dimension albanais du conflit dans les Balkans et à instaurer une paix durable et la stabilité en Europe du Sud-Est politiques non-albanaises.

La Ligue Civic a donné son premier Prix de la paix des Balkans au général Wesley K. Clark en 2001 pour le rôle important qu'il a joué dans la fin de dix ans de guerre dans les Balkans menée par Slobodan Milosevic et de son intercession dans le cas d'Agron, Mehmet, et YLLI Bytyqi-les trois frères américains albanais dont les corps ont été découverts dans un charnier en Serbie.

La Ligue Civic a donné son deuxième Prix de la paix des Balkans en 2002 au sénateur Joseph Biden, alors président du Comité des relations étrangères du Sénat, pour être l'un des adversaires les plus anciens et les plus forts de Slobodan Milosevic, pour être l'un des plus fervents partisans de l'implication américaine dans la Balkans, et pour travailler pendant quinze ans pour apporter une paix juste et durable en Europe du Sud-Est, en particulier pour les Albanais du Kosovo et de la Macédoine.

La Ligue Civic a donné son troisième Prix de la paix des Balkans en 2003 pour les membres du Congrès Henry Hyde, Tom Lantos, et Ben Gilman pour leur courage dans l'introduction House Resolution 28 (plus tard la résolution H. Res. 24) à l'appui de l'indépendance du Kosovo aujourd'hui, à un moment lorsque la communauté internationale a cherché à faire taire le débat sur l'avenir de Kosovo.

La Ligue Civic a donné son quatrième Prix de la paix des Balkans au membre du Congrès Dana Rohabacher en 2004 pour son soutien franc de la droite de Bosniaques et les Albanais du Kosovo à se défendre contre l'agression serbe dans les années 1990 et pour ses efforts incessants pour convaincre les administrations successives de reconnaître le Kosovo comme un État indépendant.

Le cinquième Prix de la paix des Balkans a été donné en 2005 à Ileana Ros-Lehtinen, en reconnaissance de son soutien à l'indépendance du Kosovo et maintenant l'égalité de statut et le traitement des Albanais du Monténégro.

Le sixième Prix de la paix des Balkans a été donné en 2006 aux sénateurs Charles Schumer (D-NY) et John McCain (R-AZ). Le prix a été décerné en reconnaissance de sénateurs Schumer et McCain pour coparrainants S.Res. 521, qui félicite le peuple de l'Albanie sur le 61e anniversaire de la libération des Juifs dans les camps de la mort nazis pour leur rôle unique dans la sauvegarde tous les Juifs qui vivaient soit en Albanie ou demandé l'asile pendant l'Holocauste.


Le 6e Prix de la paix des Balkans

Le 5e Prix de la paix des Balkans

Le 4e Prix de la paix des Balkans

Le 3ème Prix de la paix des Balkans

Le 2e Prix de la paix des Balkans

Le 1er Prix de la paix des Balkans


# # #



Américain albanais Civic League DONNE 6 ANNUEL BALKANS PAIX MARCHÉ AUX SÉNATEURS Charles Schumer et John McCain

OSSINING, NEW YORK, LE 11 SEPTEMBRE 2006 - La Civic Ligue américaine albanaise présentera les sénateurs Charles Schumer (D-NY) et John McCain (R-AZ) sa sixième prix Balkans paix le 14 Septembre à l'US Capitole à Washington, DC Le prix est décerné chaque année aux décideurs et aux professionnels qui ont apporté une contribution importante à la résolution de la dimension albanais du conflit dans les Balkans et à instaurer une paix durable et la stabilité en Europe du Sud-Est politiques non-albanaises.

Le prix de cette année sera remis en reconnaissance des sénateurs Schumer et McCain pour coparrainants S.Res. 521, qui félicite le peuple de l'Albanie sur le 61 e anniversaire de la libération des Juifs dans les camps de la mort nazis pour leur rôle unique dans la sauvegarde tous les Juifs qui vivaient soit en Albanie ou demandé l'asile pendant l'Holocauste. La Ligue civique honore les sénateurs de ce projet de loi important et pour leur soutien historique pour l'indépendance du Kosovo. Le sénateur McCain sera également reconnu pour ses efforts pour obtenir la libération des prisonniers de guerre albanais qui ont été transférés illégalement de Kosovo à la fin de la guerre en Juin 1999 à prisons en Serbie.

Ancien membre du Congrès Joe DioGuardi, conseiller pour les affaires des Balkans Shirley Cloyes DioGuardi, et les membres du conseil d'administration de l'American Civic League albanais présenteront sénateurs Schumer et McCain chacun avec un aigle en marbre sculpté à la main à partir de Kruja monté sur une base en bois de cerisier avec une inscription. En plus des membres du Congrès, ambassadeur d'Albanie aux États-Unis Aleksander Sallabanda, vice-ministre des Affaires étrangères albanais Edith Harxhi, et le directeur exécutif du Congrès juif américain Neil Goldstein participera à la cérémonie, qui affirmera le partenariat entre l'Albanie et les États-Unis. Il sera également affirmer le partenariat entre les peuples albanais et juifs, qui était si essentielle à la survie du Kosovo pendant la guerre de 1999.

La Ligue Civic a donné son premier Prix de la paix des Balkans au général Wesley K. Clark en 2001 pour le rôle important qu'il a joué dans la fin de dix ans de guerre dans les Balkans menée par Slobodan Milosevic et de son intercession dans le cas d'Agron, Mehmet, et YLLI Bytyqi-les trois frères américains albanais dont les corps ont été découverts dans un charnier en Serbie. La Ligue Civic a donné son deuxième Prix de la paix des Balkans en 2002 au sénateur Joseph Biden, alors président du Comité des relations étrangères du Sénat, pour être l'un des adversaires les plus anciens et les plus forts de Slobodan Milosevic, pour être l'un des plus fervents partisans de l'implication américaine dans la Balkans, et pour travailler pendant quinze ans pour apporter une paix juste et durable en Europe du Sud-Est, en particulier pour les Albanais du Kosovo et de la Macédoine. La Ligue Civic a donné son troisième Prix de la paix des Balkans en 2003 pour les membres du Congrès Henry Hyde, Tom Lantos, et Ben Gilman pour leur courage dans l'introduction House Resolution 28 (plus tard la résolution H. Res. 24) à l'appui de l'indépendance du Kosovo aujourd'hui, à un moment lorsque la communauté internationale a cherché à faire taire le débat sur l'avenir de Kosovo. La Ligue Civic a donné son quatrième Prix de la paix des Balkans au membre du Congrès Dana Rohabacher en 2004 pour son soutien franc de la droite de Bosniaques et les Albanais du Kosovo à se défendre contre l'agression serbe dans les années 1990 et pour ses efforts incessants pour convaincre les administrations successives de reconnaître le Kosovo comme un État indépendant. Le cinquième Prix de la paix des Balkans a été donné en 2005 à Ileana Ros-Lehtinen, en reconnaissance de son soutien à l'indépendance du Kosovo et maintenant l'égalité de statut et le traitement des Albanais du Monténégro.

Participation à la Septembre 14 prix le dîner est sur invitation seulement.

Haut

# # #

Américain albanais Civic League DONNE 4 ANNUEL BALKANS PAIX AU MARCHÉ DU CONGRÈS DANA

Rohrabacher OSSINING, NEW YORK, 9 juin 2002 -Lors d'un dîner au restaurant Monocle à Washington, DC, le 23 Juin, l'American Civic League albanais présentera Congrès Dana Rohrabacher, un membre du Comité des relations internationales de la Chambre, la Civic quatrième édition annuelle de la paix Balkans Prix de la Ligue. Le prix sera remis en reconnaissance du courage et de clairvoyance du Congrès Rohrabacher en appelant à l'indépendance du Kosovo maintenant; pour ses quinze ans longue opposition aux violations des droits de l'homme contre les Albanais au Kosovo, le Monténégro, la Macédoine, Preshevë, et Tchameri; pour son soutien vigoureux du droit des Bosniaques et des Albanais du Kosovo de se défendre contre l'agression serbe dans les années 1990; et pour sa contribution significative à la fin des guerres génocidaires de Slobodan Milosevic dans les Balkans.

Ancien membre du Congrès Joe DioGuardi, conseiller pour les affaires des Balkans Shirley Cloyes DioGuardi, et les membres du conseil d'administration de l'American Civic League albanais présenteront Congrès Rohrabacher avec un aigle en marbre sculpté à la main à partir de Kruja monté sur une base en bois de cerisier avec une inscription. Le prix, qui est décerné chaque année à des non-Albanais qui ont pris un engagement important pour la résolution de la dimension albanais du conflit des Balkans, est datée du 2 Juillet 2004, en reconnaissance du jour en 1990, lorsque le Kosovo abord déclaré son indépendance de la Serbie, alors qu'il était sous une occupation militaire brutale aux mains du dictateur serbe, maintenant, inculpé de crimes de guerre, Slobodan Milosevic.

La Ligue Civic a donné son premier Prix de la paix des Balkans au général Wesley K. Clark en 2001 pour le rôle important qu'il a joué dans la fin de dix ans de guerre dans les Balkans menée par Slobodan Milosevic et de son intercession dans le cas d'Agron, Mehmet, et YLLI Bytyqi-les trois frères américains albanais dont les corps ont été découverts dans un charnier en Serbie. La Ligue Civic a donné son deuxième Prix de la paix des Balkans en 2002 au sénateur Joseph Biden, alors président du Comité des relations étrangères du Sénat, pour être l'un des adversaires les plus anciens et les plus forts de Slobodan Milosevic, pour être l'un des plus fervents partisans de l'implication américaine dans la Balkans, et pour travailler pendant quinze ans pour apporter une paix juste et durable en Europe du Sud-Est, en particulier pour les Albanais du Kosovo et de la Macédoine. La Ligue Civic a donné son troisième Prix de la paix des Balkans en 2003 pour les membres du Congrès Henry Hyde, Tom Lantos, et Ben Gilman pour leur courage dans l'introduction de résolution de la Chambre 28 en faveur de l'indépendance du Kosovo aujourd'hui, à un moment où la communauté internationale a cherché à silence le débat sur l'avenir de Kosovo.

Comme les auteurs de résolution de la Chambre 28, les membres du Congrès Hyde et Lantos a mené une audition de la commission des relations internationales de la Chambre sur l'avenir du Kosovo, où ils ont parlé avec force de la nécessité pour le gouvernement américain de déclarer son soutien à l'indépendance du Kosovo aujourd'hui. En tant que membre du comité, le député Rohrabacher a assisté à cette audience du 21 mai 2003, où il a fait l'un des défis les plus importants à la politique du Département d'Etat au Kosovo qui a eu lieu dans les couloirs du Congrès. Il a critiqué le Département d'Etat avec "une hypersensibilité et préoccupation excessive pour ce que les Serbes se sentent et ce que nos alliés européens veulent ... au détriment de la population du Kosovo."

Rohrabacher a déclaré: «Notre Département d'Etat semble avoir obtenu hors piste. Ils sont préoccupés par les oppresseurs. Il est temps pour nous de se lever. Il est grand temps. Il est temps pour nous de se lever pour l'indépendance du Kosovo et le droit des Kosovars d'organiser et de disposer de leur propre gouvernement et de contrôler leur propre destin par les urnes ".

En réponse à la question de «normes avant le statut», la politique du Conseil de sécurité de l'ONU exigeant le Kosovo pour répondre à huit critères au service de l'établissement, une économie de marché libre et démocratique avant d'atteindre le statut final, membre du Congrès Rohrabacher a demandé au témoin Département d'Etat à en mai 2003 entendre, "Combien de huit points de repère aux États-Unis n'a accomplir au moment où il est devenu indépendant de la Grande-Bretagne?" Il a ensuite aventuré son opinion que, si nous attendions pour les États-Unis pour répondre à ces critères, notre pays ne serait pas être indépendant de la Colombie aujourd'hui.

Rohrabacher a également coprésidé avec Tom Lantos 30 Octobre 2003, devant le Congrès sur «L'avenir des Albanais du Monténégro», dans lequel il était éloquent dans son soutien aux droits de l'homme de la population albanaise longtemps refoulée il.

Pour sa détermination à lutter contre plus de quinze ans de la politique de l'administration dans les Balkans dans la quête d'une paix juste et durable dans les Balkans, la Ligue civique est heureux de vous présenter Congrès Rohrabacher sa quatrième Prix de la paix des Balkans.

Participation à la Juin prix de 23e dîner est sur invitation seulement. Les personnes intéressées doivent communiquer avec l'American Civic League albanaise au (914) 762-5530

Haut

# # #

L'Américain albanais Civic League a organisé une séance de dédicaces et réception à l'honneur du général Wesley Clark ON INDEPENDENCE DAY de KOSOVA
journaliste Isuf Hajrizi fournit une transcription de la session de questions-réponses avec le général Clark.
Général Wesley Clark reçoit un accueil de héros à New York

Par Isuf Hajrizi (New York 2 Juillet 2001)
La semaine dernière, albanais-Américains de la région de New York se sont réunis au Royal Regency Hôtel à Yonkers pour honorer le général Wesley Clark, à l'occasion de la publication de son livre Waging Modern War.

"Le général Wesley Clark est un héros pour les Albanais à travers le monde, en raison du rôle essentiel qu'il a joué en tant que commandant suprême de l'OTAN en Europe en mettant enfin un terme à dix années de mars génocidaire de Slobodan Milosevic à travers l'Europe du Sud-Est», a déclaré Shirley Cloyes-DioGuardi. Mme Cloyes et son mari Joseph DioGuardi, qui dirigent l'American Civic League albanaise, a parrainé l'événement.

Le général Clark vient de terminer une année comme officier de l'armée à la retraite. Il a dit qu'il a passé beaucoup de son temps à remplir son livre, qui dit-il, était un effort pour «promouvoir une meilleure compréhension publique des dangers, l'importance, la
signification de ce que l'OTAN et les États-Unis essaient d'atteindre dans les Balkans " .

Après une brève conférence de presse, il a signé des centaines de livres avant de répondre aux questions de l'auditoire (certaines des questions de la conférence de presse étaient inaudibles, et sont donc paraphrasé). Ci-dessous est une transcription du général
les réponses et les remarques de Clark.

Q: Slobodan Milosevic a été arrêté récemment. Vous étiez convaincu qu'il finirait par se retrouver à La Haye?

Clark: Je pense que cela a commencé avec une certaine ambivalence, car il a été un facteur pour nous aider à garantir la fin des combats en Bosnie. Et si il y avait des gens qui croyaient qu'il pourrait être traitée et même invoqué. Il
savait qu'il était un personnage douteux, qu'il a peut-être été à l'origine partie de l'activité des Serbes, mais d'autre part qu'il voulait la paix et il semblait que c'était la voie rapide à prendre à l'époque. J'avais
des réserves au moment même alors face à Milosevic comme je l'ai expliqué à l'ambassadeur (Richard) Holbrooke, car il me semblait que nous étions encore affaire à un homme qui était essentiellement une force maléfique dans la région. Je suis allé à la région en 1997 et découvert l'état de mise en œuvre de l'Accord de Dayton et reconnu à nouveau l'influence aligné de Slobodan Milosevic. J'ai eu beaucoup de réunions avec lui, il m'arrivait de lui parler au téléphone et, finalement, quand j'ai vu la conception qu'il avait en tête pour le Kosovo j'ai dû prendre des mesures pour alerter les dirigeants occidentaux sur les dangers et de ses propres actions dans le visage d'avertissements de l'OTAN sont ce qui l'a fait tomber.

Q: Vous avez eu plusieurs discussions avec Milosevic - quel genre de personne est-il?

Clark: Il est très lumineux, il parle anglais. Il lui-même, du monde, chef rusé sage estime. Il croit qu'il agit avec l'intérêt du peuple serbe. Il ne se considère pas personnellement préjugés contre d'autres groupes ethniques. Comme il m'a dit à deux reprises, beaucoup de ses meilleurs amis étaient musulmans. D'autre part, il est un homme qui ne reculerait devant rien pour atteindre ses objectifs et que assassiner inclus - Je crois que les actions dirigées contre des groupes entiers de populations qui l'ONU a marque "crimes contre l'humanité."

Q: Gen Clark, lors d'une audience du Congrès récente, vous avez dit que les Albanais au Kosovo ne se sentent pas en sécurité que lorsqu'elles sont indépendantes. Même si ce n'est plus une question politique, qu'est-ce que vous êtes chose les chances pour le Kosovo
pour être reconnu comme un pays indépendant?

Clark: C'est une légère anomalie de ce que j'ai dit. Ce que j'ai dit, c'est qu'ils (les Albanais) ont des sentiments dont ils auraient besoin indépendance pour être fixé. Je pense que c'est à la communauté internationale d'entreprendre un processus qui
nous a faits la communauté albanaise du Kosovo se former et prendre une décision éclairée quant à la meilleure cours des événements à suivre - qu'il s'agisse de l'indépendance ou une certaine forme d'autonomie au sein d'une Yougoslavie plus large. Ces
décisions restent à faire, mais je reconnais la forte préférence de tous les Albanais du Kosovo à l'indépendance en ce moment, je pense que c'est une chose naturelle.

Q: Il était assez surprenant pour beaucoup de gens à trouver à partir de votre livre que le Pentagone avait accepté de prendre la question des prisonniers de la liste de négociation. Fallait-il pour que les prisonniers soient retirés de l'ordre du jour - est-il possible de parvenir à un accord avec les Serbes qui incluait la libération de tous les prisonniers?

Clark: Je crois que c'est une erreur de le sortir. Je leur ai dit à l'époque que c'était une erreur, mais j'ai été rejetée. La question des prisonniers est une question très importante et demeure un enjeu important. Qu'ils étaient des prisonniers ou si elles ont été reste à déterminer manquent, mais je pense que chacune de ces personnes doit être comptabilisé - de tous les côtés, pas seulement les Albanais, mais aussi tous les Serbes. Toutes les informations sur toutes ces tragédies doit être
ouvert dans cette région si la compréhension du public peut être informé par la vérité.

Q: Pouvez-vous élaborer sur les motifs du général Mike Jackson de ne pas prendre des mesures contre les Russes qui pointillées pour occuper l'aéroport de Pristina à la fin de la guerre?

Clark: Il est très difficile pour moi d'élaborer sur les motifs du général Jackson autres que ce que j'ai dit dans le livre. Je sais ce qu'il a dit, ce qui était derrière lui et comment il a mis en œuvre, je ne sais pas. Nous avons probablement attendre
général Le livre de Jackson. Je crois qu'il était nécessaire de prendre des mesures énergiques afin que l'OTAN et l'OTAN auraient seulement la voix de décider où les forces sont allés là où. En fin de compte, l'OTAN a eu une voix prépondérante en cela. Et nous
a empêché les Russes d'avoir leur propre secteur indépendant et je pense que c'était la bonne chose à faire dans les circonstances. Comme vous le savez, depuis longtemps une confrontation dans la région sud-ouest de Pristina où les
Russes voulaient occuper une zone et jamais tout à fait obtenu dans la zone en raison des fortes objections de la populace locale qui estimaient que les mercenaires russes se battent avec l' Serbes et qui ont participé au
nettoyage ethnique dans la région. J'ai traversé cette région plusieurs fois que je regardais les enquêteurs de l'ONU car ils trouvaient des fosses communes. J'ai compris les sentiments de la populace locale. Je pense donc que finalement
l'OTAN a fait la bonne chose au niveau opérationnel. Il ya certains en Europe qui suggèrent que la Russie a pris la mesure de l'OTAN dans cette action, et c'est l'une des considérations que plus tard leur a donné l'idée qu'ils
pourraient par la suite dans la Tchétchénie et agir là en toute impunité.

Q: Quelles ont été vos plus grandes difficultés au cours de la campagne de l'air?

Clark: Les plus grandes difficultés que j'avais étaient avec le Pentagone. La raison en était que les personnes dans le Pentagone qui ne voulait pas attaquer les forces serbes sur le terrain, la façon dont je voulais les attaquer. Je crois que de Milosevic
les forces qui faisaient le nettoyage ethnique au Kosovo étaient en fait un centre de gravité, pour ainsi dire. Nous appelons cela un centre de gravité, car il était si important de Milosevic, que je crois que si vous avez détruit ces forces, vous
auriez terminé sa campagne. Même si vous aviez sérieusement attaqué ces forces, mais comme il s'est avéré, ce fut très difficile à faire. Les aviateurs ne sont pas assez formés et prêts à le faire. Le Pentagone ne voulait pas
approuver l'utilisation des Apaches pour augmenter les jets et si je n'ai jamais été convaincu que nous avons fait assez de grève et prendre les forces terrestres serbes. C'était vraiment le plus grand problème que j'ai eu au cours de la campagne. Il
n'était pas les nations européennes.

Q: Il ya ceux qui disent qu'il sera difficile de convaincre Milosevic car il n'a pas participé directement aux massacres?

Clark: Trois points. Je crois que la priorité en crimes de guerre est que la personne qui est aux commandes et est présumé être informé, même si elle ne peut pas être explicitement prouvé, et ce fut une norme qui a été
utilisé contre le général japonais qui a été trouvé coupable après WW II, dans un Tribunal des crimes de guerre. Il a été reconnu coupable pour permettre à ses subordonnés de prendre des mesures, même si elle n'a jamais été prouvé qu'il avait ordonné une telle action. Donc, la seule question ici ne sera Milosevic aucune autorité sur les forces armées? Je pense qu'il ya assez de renseignements pour indiquer ce qu'il a fait. Milosevic servait comme lieutenant dans l'armée serbe, un
officier d'artillerie. Plus tard, il m'a dit qu'il a atteint le grade de major dans la réserve militaire des Serbes. Il [entrée] un collège du personnel, il savait comment l'armée a été organisé et il a donc dû connaissances militaires spécifiques. Il avait commandants au bout des doigts. Je me souviens d'un point de négociations de Dayton et diplomatie de la navette lorsque l'ambassadeur Holbrooke a demandé de nous faire parvenir un passage sûr garanti à Sarajevo. Milosevic a dit me chercher Mladic au téléphone et dans les deux minutes, il parlait à Mladic. Donc, je pense qu'il était très à l'intérieur de la chaîne de commandement et je pense qu'il ya une information adéquate au-delà de ce que j'ai déjà discuté de montrer que. Je pense que les nations devront coopérer à rendre ces informations disponibles.

Q: Pensez-vous que l'Armée de libération nationale (ALN) de Macédoine devrait être inclus dans les négociations de paix?

Clark: Je pense que les hommes politiques albanais, et non pas l'ALN, mais les politiciens albanais représente bien maintenant les sentiments de la communauté albanaise. Comme je l'ai lu les chiffres de plus de 100.000 Albanais, Albanais macédoniens maintenant
partis de la Macédoine, et 70.000 apparemment vivent aujourd'hui au Kosovo avec la famille et les amis. Donc, c'est une situation très difficile et dangereuse. Je pense que ce que nous avons à faire, c'est que nous devons préserver l'intégrité territoriale de la
gouvernement du pays de Macédoine. Pas de divisions, pas de zones, pas de ruptures, pas de séparations ethniques et il nous faut établir un état ​​dans lequel les droits des Albanais en tant que minorité sont entièrement et totalement acceptées et soutenues dans le cadre; et cela signifie que la participation albanaise dans toutes les institutions de l'État-Albanais dans la police et l'armée et ainsi de suite. Il ne peut probablement pas se faire du jour au lendemain. Il s'agit d'un programme
dont il doit réussir. Macédoine est le pays de modèle des Balkans. C'est le seul des cinq pays qui est sorti de cette rupture Yougoslavie jusqu'à présent qui a obtenu son indépendance sans lutte. Il était une
démocratie remarquable. Les États-Unis avait ses troupes là-bas à partir de 1993. Nous avons appuyé fortement le gouvernement comme une démocratie multi-ethnique et que c'est la façon dont nous aimerions voir. Nous ne croyons pas non plus les conditions là-bas
garantis le début d'un conflit. Nous croyons que les droits des Albanais auraient pu être atteints par d'autres moyens, si nous ne soutenons pas les combats.

Q: Gen Clark peut nous revenir à l'ALN une fois de plus. Pendant la guerre au Kosovo-vous directement ou par des intermédiaires parlé à l'Armée de libération du Kosovo (UCK). Pensez-vous que la communauté internationale est correcte
en refusant de l'ALN?

Clark: Je crois que les gens ont parlé de l'ALN. En fait, ce n'est pas que ce que Robert Frowick fait? Il ne parle à l'ALN. Mais je pense qu'en tant que question de principe, tout comme pendant la guerre, nous étions loin de l'UCK. Je n'avais pas de contact direct avec l'UCK sur une base régulière. J'ai rencontré Hashim Thaci une fois et c'est tout et j'ai aussi parlé avec lui avant la guerre. Il m'a demandé environ trois ou quatre jours avant le début des bombardements, dit-il, "Qu'est-ce que vous attendez de nous?" Et j'ai dit une seule chose, "Vient de sortir de la voie et rester en vie". Parce que je pense que dans ce cas, il n'était pas approprié de travailler avec l'UCK et nous avons fait pas. Je pense que dans ce cas, ce qui est important est que les combats arrêter comme
rapidement que maintenant tourner que repousser, permet de se rendre de l'OTAN là-dedans. L'OTAN a accepté d'aller dans le sol, puis je pense que la communauté albanaise peut insister à juste titre sur un programme complet et efficace pour la mise en œuvre des droits plus larges pour la domination masse albanais.

Q: Donc, ce qui était, en fait, votre relation avec l'UCK pendant la guerre?

Clark: Eh bien en fait, ce que j'ai fait était de tirer parti des efforts de l'UCK. Nous savions par exemple dès le début - nous avons appris que l'UCK allait être détruit dans les premiers jours. Milosevic a cru qu'il allait détruire l'
UCK en cinq à sept jours. Il a déclaré que cinq jours, mais son armée a déclaré, bien sept jours juste pour être sûr. Bien sûr, ils ne l'ont pas. Mais une semaine ou deux semaines dans la campagne, nous avons commencé à recevoir des informations que l'UCK était
sur ​​le point d'être détruit. Ses grandes unités se cassaient et n'était pas en mesure d'offrir une résistance efficace. Mais en fait, comme c'est si souvent le cas, quand il ya des gens déterminés de défense, il est très difficile de détruire un groupe comme
ça. J'ai remarqué que l'UCK a tenu un couloir ouvert vers nord-Albanie, vers la ville de Junik. Nous avons continué à regarder cette zone parce que les Serbes ont réagi contre le couloir, nous avons été en mesure d'apporter dans l'avion pour
attaquer les positions serbes. Il est un petit village appelé Koshare, où malheureusement nous avons conclu un certain nombre de gens de l'UCK qui étaient là sur le terrain que nous avons essayé de frapper les Serbes. Un malheur de terribles combats
que ces choses se produisent. Nous avons essayé de profiter du courage et de la détermination de l'UCK a montré. Il n'y avait aucune coordination directe entre l'UCK, au moins certainement pas par mon siège. J'ai eu des rapports de ce qu'ils
avaient l'intention de le faire et je me suis inquiété à ce sujet tous les jours, parce que je savais qu'ils n'étaient pas formés et équipés pour vraiment se lever et se battre en tête à tête contre les forces serbes.

Q: Avez-vous toujours l'impression que votre géraient les choses correctement?

Clark: Je n'ai jamais eu de doutes. Je savais que ce que nous faisions était la bonne chose à faire.

Q: Gen Clark, ce qui vous amène dans le domaine de Westchester?

Clark: J'ai été invité. C'est une région magnifique. Quand les gens sont intéressés par le livre, je suis heureux de venir en parler parce que je pense que ce que l'OTAN a été historique et les gens doivent reconnaître et apprécier. Dans ce cas,
l'opération de l'OTAN a été un succès. Nous avons atteint tous nos conditions. Il y avait un cessez-le-feu. La police serbe, des forces militaires et paramilitaires ont été tirés en arrière et de l'OTAN ont mené les forces saisies et le plus grand retour spontané
des réfugiés et des personnes déplacées, que les Albanais du Kosovo, près de 900 000 qui étaient en Albanie et en Macédoine, sont rentrés chez eux. Un autre 500 000 qui vivait dans la forêt, sont revenus dans leurs foyers et villages - le tout dans un
espace de trois à quatre semaines. Il était un remarquable témoignage de la réussite de l'OTAN. Nous aurions célébré ce succès mais parce que nous ne pouvions pas appeler cela une guerre - nous ne pouvions pas appeler ça une victoire. Il n'y avait pas défilé de la victoire sur la 5e Avenue comme dans le cas de Desert Storm. Les pilotes, ces hommes et femmes courageux qui ont volé ces avions, n'ont pas été appelés dans et idolâtré publiquement. Nous sommes allés sur la prochaine tâche qui était de mettre la KFOR sur le terrain et tenter de rétablir l'ordre et de construire une fondation pour la démocratie au Kosovo.

Q: Pensez-vous que l'ALN sera incluse dans les négociations à la fin, car ils sont réalistes ceux qui peuvent faire ou défaire un accord?

Clark: Je ne pense pas que cela va se passer dans ce cas. Bien que le gouvernement de Macédoine ne va pas aussi loin que nous l'aurions voulu pour assurer les droits de sa minorité albanaise. Néanmoins, ils étaient une loi
, le gouvernement démocratiquement élu avec un gouvernement constitué de la participation albanaise. Donc, nous ne pouvons pas justifier l'usage de la force qui a été initié par l'ALN. Je ne pense pas que quoi que ce soit va changer cela. Je pense que c'est regrettable; nous avons fait des centaines et des milliers de millions de dollars de dommages aux maisons et communautés, pour la plupart des maisons des Albanais, et les communautés en Macédoine. Je ne sais pas qui va réparer ça. Je m'inquiète de l'avenir. Je souhaite qu'il ne s'était pas produit. Je souhaite que nous aurions pu obtenir un sens de la question qui avait une reconnaissance plus internationale avant le début des combats. Donc, je pense qu'il y aura un effort concerté de la part de la plupart des pays de ne pas reconnaître l'ALN. Dans le cas de l'UCK - nous avons transformé il, pas reconnu. Bien sûr, j'ai rencontré Thaci et (Ramush)
Haradinaj et bien d'autres. Nous avons essentiellement dit qu'il ne pouvait pas rester comme ce genre d'organisation qui est devenue la force de protection du Kosovo. Une organisation démilitarisée à cela.

Q: Etiez-vous surpris lorsqu'on vous a demandé de quitter votre position en tant que commandant allié de trois mois plutôt?

Clark: Oui j'étais. Je l'ai expliqué dans mon livre. Je ne peux pas aller au-delà. Je n'ai aucune idée de ce que les gens pourraient avoir à l'esprit. Je sais qu'il ya eu des frictions avec le Pentagone. Il ya toujours des frictions dans la guerre. Le mythe d'une structure de commandement monolithique. Il n'est jamais comme ça. Dans toute opération, lorsque des vies sont en jeu, l'avenir des nations sont en jeu. Petits problèmes deviennent extrêmement important et les questions sont menées dans des affrontements-toujours internes. Mais j'ai été surpris qu'il est devenu personnel comme il le fait.

Q: En ce qui concerne le général Jackson, lui a ordonné de frapper les Russes?

Clark : Ok, je vais vous raconter l'histoire de l'aéroport de Pristina. Comme les négociations se sont poursuivies, le français est venu à moi et m'a dit, vous avez besoin d'un plan pour prendre les aérodromes et les bénévoles France à recevoir la gloire de prendre Prishtina aérodrome. J'ai dit: «Ok, je vais mentionner que pour le général Jackson". Jackson ne voulait pas le faire. Il a dit l'aérodrome était trop dangereux d'occuper. Et que ce n'était pas important. Et si il a refusé la demande des Français pour mener une attaque aérienne. Jeudi après-midi, le 10 Juin, que nous avons conclu la campagne aérienne, j'ai eu l'espoir que les forces du général Jackson entreraient dans le lendemain matin, mais il m'a appelé et il a demandé un délai et a déclaré que les Serbes étaient venus à lui et a demandé un délai de 24 heures afin qu'ils puissent obtenir leurs forces en arrière et nous ne viendraient pas en si peu de temps. Donc, puisqu'il était le commandant sur ​​le terrain, je l'ai dit, «Je vais en discuter avec le Secrétaire général, nous allons revenir à vous." Nous avons soutenu le commandant sur ​​le terrain. Eh bien, c'était le jour où les Russes sont arrivés. Dans la matinée du 11 Juin, j'ai commandé Jackson de se préparer à lancer un air, ce que nous appelons une attaque aérienne à occuper l'aérodrome. En
conformité avec le plan d'origine française, dont il avait même s'il ne veut pas l'utiliser. Mais il a développé de nombreuses raisons pour lesquelles ce n'était pas une bonne idée. En fin de compte, de la confusion sur le terrain ainsi que l'assurance du ministre russe des Affaires étrangères a convaincu Washington et Londres à ne rien faire. Donc, on m'a ordonné de ne rien faire. Cette nuit-là, comme je le craignais, les Russes arrivé à l'aérodrome. Le lendemain matin, j'ai été ordonné de se déplacer aussi rapidement que possible avec les forces de Jackson pour se rendre à l'aérodrome avant que les Russes pourraient faire quelque chose avec elle. Mais il a fallu toute la journée. Cette nuit-là, Washington a appelé et m'a demandé de bloquer les pistes sur l'aérodrome de sorte que les Russes ne pouvaient pas atterrir renforts. J'ai passé la commande à Jackson, mais il y avait un orage. Nous allions voler les hélicoptères Apache dans, les fixer sur les pistes et bloquer les pistes. Mais Jackson ne voulait pas le faire, et il y avait une tempête. J'étais déjà l'intention d'aller en Macédoine pour rencontrer Jackson. Donc, je viens de le dire, nous allons régler ce face à face. Je savais que je devais le soutien du plus haut niveau dans les chaînes américaines pour bloquer les pistes. Donc,
quand je suis allé à affronter Jackson, il m'a dit non, il ne le ferait pas. J'ai appelé le gouvernement britannique et dit votre commandant ne veut pas prendre ma commande et ils ont dit que nous sommes d'accord avec le commandant et le fait de Washington. Alors j'ai appelé Washington et je me suis réveillé le président des chefs d'état-major à trois heures du matin et dit: «Vous m'avez dit que je devais votre soutien pour le faire, maintenant que les Britanniques disent que vous n'avez pas le soutenir. Quelle est votre
opinion? "Il a dit," Il ya une certaine confusion, je savais que les Britanniques ne voulaient pas le faire, mais je savais que vous étiez invité à le faire, je vous soutiens. "J'ai dit:« Très bien, et les Britanniques ont à obtenir un accord parce que vous avez
un problème de politique ". C'est là qu'il était vraiment. Il avait un désaccord entre Londres et Washington. Vous voyez ce que décide le résultat a été que ce sont les Britanniques qui avait les soldats sur le terrain, et non pas les Américains. Américains ne veulent pas conduire sur la mission. Ils voulaient les Britanniques mènent. Ils ne veulent pas être à Pristina, ils voulaient les Britanniques d'être à Pristina. Les Américains ne veulent pas la majorité des forces, ils voulaient la
Colombie d'avoir la majorité des forces. Les Américains ne veulent pas avoir le commandant, ils voulaient les Britanniques ont le commandant. Ainsi, les Américains ont dû vivre avec le jugement du commandant britannique. C'est une leçon très importante dans l'utilisation de la puissance militaire. Si vous voulez mener, vous devez mettre vos troupes dans la tête, et cela signifie que si Washington va avoir une voix pour aider à résoudre les problèmes en Macédoine d'aujourd'hui, il doit y avoir des soldats américains dans la tête de cette mission.

Q: Quelle est la signification de la bataille de Pashtrik et l'importance des soldats de l'UCK dans leur fonctionnement?

Clark: Au début de la guerre, nous avons entendu que l'UCK était sur ​​le point d'être détruit. Je savais que cela allait être une très mauvaise chose pour l'OTAN, même si nous n'étions pas autorisés à coopérer avec l'UCK. Je savais que la présence des forces de l'UCK sur le terrain était un ingrédient important dans la création pression là pour provoquer les Serbes appellent leur campagne de nettoyage ethnique. J'ai donc été très heureux de voir le passage de l'UCK, qui je pense est allé à Junik par Koshare. Ensuite, vers le 20 mai, j'ai reçu les premières indications de cette opération «Arrow» qui allait avoir lieu sur le Mont. Pashtrik, à aller aussi loin que de saisir les deux rives de la Beli Drin (Drini i Bardh). J'ai été étonné quand j'ai vu l'audace de ce plan parce que les Serbes avaient des forces lourdes là-bas avec de l'artillerie et des véhicules blindés et l'UCK n'a pas eu ces forces. Les hommes de l'UCK étaient armés de mortiers, des fusils et des mitrailleuses légères au meilleur de ma
connaissance. (Et les tireurs d'élite américains, dit quelqu'un de la foule - rires) ... Je savais qu'il y avait des hommes du Bronx qui servent là-bas parce que c'était dans les journaux. Quand j'ai regardé sur elle, je l'ai dit, vous savez que cela va faire deux choses: 1. Ça va être l'occasion pour l'OTAN d'être en mesure de tirer les forces serbes et ensuite les attaquer, mais si elle échoue, il va mettre fin non seulement à la perte de cette force UCK faire l'attaque, il va
amener les Serbes en Albanie. Cela va être extrêmement dangereux pour nous, car j'avais prévu une opération terrestre qui aura lieu à la fin de l'été. Ils allaient sur ​​le Mont. Pashtrik, et balayer les Serbes sur le terrain. J'ai prévu d'utiliser de nombreux soldats de l'UCK avec cette force même si je n'ai pas encore eu l'autorisation. Une chose était claire pour moi - que nous n'allions pas à engager des troupes de l'OTAN sur le terrain contre les Serbes au Kosovo et dans le même temps, empêcher les Albanais du Kosovo qui voulaient se battre pour y posséder des terres de le faire. Donc, je savais que nous avions, si nous avions 200 000 soldats de l'OTAN, nous aurions probablement eu 50 000 Albanais du Kosovo. Je vais vous dire qui sont les Serbes auraient été le plus peur. Vous savez qui ils auraient eu peur de. Les Albanais du Kosovo. Donc, je ne voulais pas que l'opération "Arrow" à coup sûr. Quand je l'ai vu en cours de lancement, je l'ai fait la priorité de tous nos efforts d'air. Derrière elle, j'ai eu radars qui pourraient détecter l'artillerie serbe. J'ai eu des hélicoptères Apache vol de nuit, mais je n'ai jamais eu la permission de tirer notre artillerie américaine. Je n'ai jamais eu la permission de tirer les radars. J'avais missiles à longue portée, je n'ai jamais eu la permission de les utiliser. Donc je ne sais pas combien de personnes de bataillon de l'Atlantique sont devenus victimes de cette opération. Six blessés? Eh bien, vous avez de la chance. Je suis heureux que c'était parce que j'étais très inquiète. Je pense que c'est très important, pour moi, c'était l'opération la plus importante de la guerre et nous n'avons pas le perdre.

Q: Combien de dégâts a été fait à partir de l'espion français au siège de l'OTAN dans l'affaire du Kosovo?

Clark: Le général Kelsh français m'a appelé quand nous avons découvert l'espion français avait donné les Serbes le plan des opérations. Nous avons discuté de l'importance des dommages a été fait. Les Serbes avaient le plan des opérations, ils savaient que nous allions attaquer d'abord le système de défense aérienne. Ils savaient que nous allions attaquer les terrains d'aviation. Ils savaient que nous allions être attaquer les points de ravitaillement en munitions. Ils ne savaient pas quels champs de l'air, ou dont les points de ravitaillement en munitions, ou quels sites de défense aérienne et de la communication. Certains dommages ont été faits, mais pas assez pour invalider l'orientation générale du plan. Pas assez pour mettre en danger les pilotes. Si nous aurions pu avoir un soutien plus important pour une grève forte au départ, nous aurions probablement eu, nous aurions pu avoir de meilleurs résultats. Mais comme il était, nous l'avons fait autant que nous le pouvions. Le premier jour de la guerre, avant la première grève, je suis allé au Conseil de l'Atlantique Nord, où les ambassadeurs se réunissent pour l'OTAN. Un ambassadeur a dit, allez-vous frapper la caserne des soldats serbes? Je savais ce que la réponse devait être. La réponse est non. L'idée était de ne pas causer de victimes serbes, aucun. Alors que Milosevic pourrait gracieusement dire, d'accord, dans ce cas, merci de me frapper, je vais arrêter tout ce que je fais. C'est la logique de l'OTAN. Environ deux heures dans la lutte que la nuit, le 24 Mars, j'ai reçu mot que nous avions abattu les trois premiers Migs. Ils avaient volé à nous remettre en question et nos aviateurs les a pris immédiatement. L'un a été abattu par un F16 néerlandais. J'ai appelé M. Solana, j'étais heureux; quand vous êtes un commandant et l'ennemi vient à vous remettre en question, vous frappez et frappez le disque. Solana n'était pas heureux. J'ai dit, "mais Javier, nous abattu trois avions". Il a dit, «C'est mauvais, c'est mauvais», parce qu'il espérait que Milosevic ne résisterait pas et appellerait envoi de la campagne au Kosovo. Mais il ne devait pas être. Et depuis ce temps, va pouvoir est devenu plus fort. Nous avons essentiellement par le plan, nous avons fait tout ce que nous pouvions faire. Il est trop mauvais au sujet de l'espion français, je me sens mal pour la France et je souhaite que nous ne l'avions pas eu. La leçon à qui est, vous pouvez espionner tout ce que vous voulez, rien n'arrête une idée dont le temps est venu. Cette idée de la liberté et de la démocratie en Europe de l'Est.

Q: Quelles sont vos pensées sur Mitrovica et la politique française il?

Clark: Mitrovica devrait être une communauté multi-ethnique et chaque institution devrait être multi-ethnique. Il ne devrait pas être une ligne de démarcation de la rivière Iber. C'est faux. J'ai eu des problèmes avec un gouvernement de l'OTAN qui croit que la seule façon de prévenir les conflits dans Mitrovica était de séparer les groupes. Maintenant, vous savez que le gouvernement qui est, je n'ai pas à le nommer, mais il faut aussi comprendre que c'est le défi pour la communauté kosovare. Vous devez créer un climat multi-ethnique, une acceptation multi-ethnique, une communauté multi-ethnique au Kosovo. Vous devez faire cela pour votre propre légitimité et la crédibilité. Vous ne pouvez plus que les Serbes peuvent avoir une seule communauté ethnique. La façon la revendication Mitrovica est de démontrer l'hospitalité aux Serbes, et que c'est la dure vérité. Je sais que c'est une dure vérité. Je sais qu'il ya des choses qui sont fausses là-bas, mais c'est ce qui doit être fait.

Q: D'autres généraux américains sont devenus de tri ou célébrités après leurs guerres. Pensez-vous que vous avez été à court changé?

Clark: Je suis très reconnaissant que je suis arrivé à être le commandant suprême des forces alliées en Europe à l'OTAN et m'a donné le plus beau cadeau que toute personne ne peut être donnée. Ce n'est pas la publicité, ce n'est pas de devenir une célébrité, ce n'est pas de devenir un héros. C'est la chance de se lever et de se battre pour ce que vous croyez po Si jamais quelqu'un vous donne ce don, n'hésitez pas. C'est le cadeau le plus précieux dans le monde entier.

Q: Pourriez-vous envisager de devenir un citoyen du Kosovo et que les États-Unis permettra d'avoir la double nationalité américaine et de la citoyenneté Kosovo? Seriez-vous prêt à le faire?

Clark: Eh bien, ce serait vraiment un honneur, je vous remercie beaucoup. Vous savez que j'ai vu après la guerre, l'esprit le plus merveilleux dans la communauté albanaise du Kosovo. Nous sommes allés à l'école, George Robertson, est devenu secrétaire général de l'OTAN et lui et moi sommes allés dans une école où plusieurs jeunes gens ont été massacrés par les Serbes. L'école a été reconstruite, les enfants étaient là, les parents étaient là et j'ai vu le vrai courage et j'ai vu une réelle détermination. Vous savez que c'est une chose assez facile à larguer des bombes mais c'est vraiment difficile de mettre votre vie en main et votre vie des familles de retour après une guerre est finie. C'est ce qui se passe vraiment du courage et je soluté peuple du Kosovo pour que le courage.

Le discours du général Clark:
Notre nation est une nation qui venait de partout ailleurs. Les gens sont venus en Amérique parce qu'ils voulaient être ici. Ils ont laissé derrière leurs familles, leurs amis. Mon grand-père est venu d'un endroit appelé Minsk en Biélorussie il ya plus de cent ans. Il est venu à Chicago avec son frère. Il a apporté sa fiancée et sa sœur cadette. Et si aujourd'hui, j'ai une centaine de cousins. Chacun d'entre nous sont venus de l'étranger et je suis tombé un lien spécial avec vous tous ceux qui sont récemment devenus Américains, une partie de ce pays, et qui sont toujours d'atteindre vos mains et de soutien aux personnes dans votre patrie.

Merci d'être de grands Américains et de grands êtres humains. Mon premier voyage à l'Albanie était l'été de 1998, mais j'avais étudié sur l'Albanie et j'avais appris sur le problème du Kosovo. Nous en avons parlé à plusieurs reprises au cours des négociations de Dayton. En 1995, nous savions que Milosevic a dû lâcher prise de fer sur le Kosovo. Mais il ne serait pas en discuter. Le plus que nous pouvions obtenir était un centre d'information ambassade américaine à Pristina. Pas plus. Au début de Mars 1998, je suis allé en Macédoine pour visiter les 350 soldats américains qui faisaient partie de la Force de déploiement préventif des États-Unis. Quand j'ai atterri, l'ambassadeur américain a dit, "Vous devez aller voir le président (Kiro) Gligorov tout de suite." Je suis allé en voir le président, il était sur un samedi en fin d'après-midi et il était là avec deux de ses ministres.

L'ambassadeur américain et j'ai rejoint la conversation. Président Gligorov m'a dit qu'il était inquiet de ce qui se passait au Kosovo. Il a dit la police serbe de massacrer la famille Jashari - 60 personnes. Il a dit, "Vous ne pouvez pas traiter les gens de cette façon", dit-il, «les gens en particulier albanais". Il a également dit: «Il y aura la guerre et Milosevic aura semblant de négocier. Mais vraiment, il ne comprend que la menace de la force militaire. "J'ai porté ce message à Washington. Mais certaines personnes à Washington ne voulaient pas en entendre parler. Au cours de l'été 1998, j'ai travaillé pour essayer de créer une menace de l'OTAN pour empêcher Milosevic. Je me souviens de l'appelant, le 25 Juin. Ambassadeur Richard Holbrooke était là. Holbrooke avait rencontré Rugova. Il était en réunion avec Milosevic. Il voyageait dans le village de Gllogjan?, Qui à l'époque, était considéré, comme l'a dit Holbrooke, "l'endroit le plus dangereux en Europe." Il m'a demandé d'appeler Milosevic et assurez-vous que Milosevic savait qu'il était en danger. Alors j'ai appelé Milosevic qui était très cordial au téléphone. Il m'a invité à venir à la Serbie: "S'il vous plaît venez et monter à cheval à Karagjorgica. S'il vous plaît, je peux jouer au golf ". "Oh oui, je vous remercie, Monsieur le Président," je l'ai dit, "mais Monsieur le Président, ce que nous ne voulons pas que vous faites est d'attaquer son propre peuple." Il m'a dit, "le général Clark, ils sont ma propre peuple. Ils sont tous les citoyens de notre pays et je veux juste qu'ils vivent ensemble dans la paix, malgré vos menaces. "Mes menaces de l'OTAN. Eh bien, j'ai eu de nombreuses heures de traiter avec Milosevic et je savais ce qu'il était un menteur et le lendemain Holbrooke avaient quitté, il attaqua avec son militaires, paramilitaires ....

Et pendant l'été de 1998, il a mené une campagne de nettoyage ethnique dans les villages de Drenica. Secrétaire général de l'OTAN Javier Solana a appelé «Un village, un jour, l'OTAN maintient une distance", car Milosevic savait que tant qu'il ne attaqué un ou deux villages un jour, il pourrait échapper à la colère de l'OTAN. Mais nous l'appelions sur le tapis. Nous n'avons pas le laisser échapper à la vigilance de l'OTAN. Après l'Ambassadeur Holbrooke a fait les négociations au début Octobre, qui ont abouti à la création de la Mission de vérification du Kosovo, j'ai réalisé que Milosevic ne s'était pas engagée à retirer ses forces. Donc, avec le Secrétaire général Javier Solana et le général Nauman, nous avons pris un voyage à Belgrade. Nous avons parlé à Milosevic et il se fâcha très fort. Je suis retourné seul pour que je puisse lui parler, un homme à un autre. J'ai dit: «M. Président, si vous ne tirez pas les forces en arrière sur le terrain, nous allons vous bombarder "Et bien sûr, il était là, le président d'un pays dans son propre palais -. Et me voici, juste un général américain, un homme qu'il a connu pendant cinq ans - en le menaçant. Donc, il haussa les épaules et dit, "le général Clark, l'OTAN doit faire ce qu'elle doit faire."


J'ai dit: «M. Président, obtenir réel. Vous ne voulez pas être bombardé par l'OTAN ". Il a dit, "Vous avez raison".
Donc, nous avons utilisé la menace. Nous avons retardé le conflit jusqu'au 15 Janvier lorsque l'ambassadeur Bill Walker m'a appelé et m'a dit, "Wes, j'ai vu des massacres. Je sais ce qu'est un massacre ressemble. Je suis à la recherche à un massacre. Ces gens ne sont pas des combattants, ils sont agriculteurs. Je reconnais les bottes qu'ils portent, je regarde les callosités sur les mains. Ce sont des gens de tout âge. Ils ont été abattus à bout portant. Les vêtements qu'ils portent
sont les vêtements qu'ils ont été tournés, ils n'ont pas été remaniés. C'est une terrible tragédie. "Ambassadeur Bill Walker était à Pristina à la tête de la Mission de vérification du Kosovo et regardait la tranchée allant jusqu'à
Racak.And Je savais à ce moment que nous allions aller à la guerre pour arrêter les Serbes au Kosovo. C'était seulement une question de ce qu'il fallait. Beaucoup de gens m'ont demandé quelle était la pire nuit de la guerre? Et ils parlent de l'attentat contre l'ambassade de Chine. Mais vous savez que ce n'était pas la pire nuit de la guerre pour moi et pour tout les hommes et les femmes qui ont volé. Il y avait deux très mauvais moments de la guerre. La première avait trait à des civils albanais qui ont été tués dans les attaques aériennes. Tout ce que je veux vous dire dès maintenant comment terriblement désolé de nous tous et de l'OTAN ont été pour les victimes. C'était une chose terrible, et c'était la pire nuit de la guerre. Il y avait un endroit appelé, je pense Korishe. Nous avions regardé et nous savions que cette ferme était un poste de police serbe. Nous avons vu les véhicules serbes là et malheureusement ce soir-là, il a été utilisé pour emprisonner des civils albanais. L'autre mauvais temps dans la guerre quand l'UCK a attaqué sur le Mont. Pashtrik. Parce que je sais qu'il ya des gens ici qui ont combattu dans la bataille de la Brigade de l'Atlantique, et je sais que vous les gars sont très fiers de ce que vous avez fait là.

Mais je savais aussi que les Serbes avaient attente pour vous et je savais à quel point je pouvais faire pour aider. Et je m'inquiétais que beaucoup. Dieu merci, cela a fonctionné très bien. Vous avez accompli une mission et nous avons accompli notre mission de vous aider. Et Milosevic a reconnu qu'il faisait face à une défaite inévitable. Ainsi, il a donné dans toutes les conditions de l'OTAN. Il a appelé un cessez-le feu et a tiré toutes ses forces et ses sbires arrière. OTAN entra et nous avons eu le plus grand, le retour spontané des réfugiés en Europe depuis la Seconde Guerre mondiale. Je savais ce qui allait se passer parce que j'avais été dans le camp et parlé aux réfugiés albanais. Fonctionnaires de l'ONU a dit: «Oh non, vous avez à les ralentir, il pourrait y avoir des mines." J'ai dit que vous ne pouvez pas ralentir ces gens. Ils vont à leurs maisons. Je suis allé au début, je pense que les 17, 18 of Juin C'était mon premier voyage en Kosova. Je suis allé avec le secrétaire à la Défense. Nous sommes allés sur la route et s'est arrêté dans les villages et les villes et nous étions juste entourés de gens. Je pense qu'il n'avait aucune idée de ce que les émotions étaient incroyablement puissant. Vous voyez pour certaines des personnes qui étaient aux États-Unis, l'effort de l'OTAN était - je déteste le dire - mais j'étais plus une distraction. Ils ne comprenaient pas, mais pour moi, c'était une passion. Nous avions affaire à un homme que je crois est un meurtrier de masse; et c'est Slobadon Milosevic. Il m'a dit en Janvier 1999, que le Kosovo était plus important que sa tête. Donc je savais que quand nous sommes allés après lui au Kosovo, il perdrait sa tête. Nous n'avons jamais pu obtenir l'approbation de faire un objectif officiel la fin de Milosevic.

Nous savions que c'était au-delà de ce que nous pourrions accomplir avec la seule force aérienne, immédiatement. Mais nous savions aussi que les résultats que nous avons obtenus et avec l'énorme courage et l'esprit du peuple du Kosovo, que Milosevic a été terminé. Et il est à La Haye aujourd'hui. Il ya six mois, j'étais à Houston et je parlais à un groupe. Après deux hommes albanais sont venus vers moi et l'un d'eux se tenaient très grand et droit, et dit: «Je suis Albanais, et nous sommes 300 dans cette communauté forte aujourd'hui." Il était très fier de lui-même. Il a mis son bras autour de l'homme à côté de lui et lui dit, "et mon ami est de Bujanovc et il rentre à la maison à se battre pour sa patrie." J'ai dit: «At-il se battre?" Il a dit, "Oui, il doit se battre ". Et j'ai dit, "Pourquoi at-il se battre? "Parce qu'il ya des Serbes.", Répondit-il. J'ai demandé: «N'es-tu pas un citoyen américain?" Il a dit, "Oui, pendant cinq ans". J'ai dit: «Permettez-moi de vous poser une question. Si un Serbe déplacé à côté de vous, pourriez-vous être gentil avec lui, de le traiter comme un voisin et devenir amis avec lui, même s'il était un Serbe? "Il a pensé à cette question et finalement il m'a donné ce qu'il pensait que je voulais entendre. Il a dit, "Bien sûr que non.« J'ai compris sa passion et j'ai compris son amour pour son pays et j'ai compris pourquoi il se sentait comme il le faisait. Mais maintenant, je dois vous dire que je ressens à ce sujet. Ce que je me battais pour ne devait pas écrire les torts du 19ème siècle, mais essayer de mettre en place un cadre pour le 21e siècle. D'une certaine manière tout le monde dans la région doit s'entendre sans modification des frontières, sans modification des limites, sans forcer les gens à quitter leur foyer ou sur les tombes de leurs ancêtres, sans les obliger à changer la langue qu'ils parlent, mais de toute façon tous s'entendre, parce que je pense que la communauté euro-atlantique, où nous vivons dans ce pays, nous sommes tous Américains et nous devrions tous être dans le même bateau. Que nous vivions de ce côté de l'Atlantique ou de l'autre côté de l'Atlantique.

Je tiens donc à vous dire que je suis très, très fier d'être avec vous ce soir. Je suis très fier de l'esprit, le courage, le patriotisme manifesté par la communauté albanaise-américain. Je me sens très, très honoré la façon dont vous avez accueilli
moi et m'a pris dans vos cœurs. Et je vous en remercie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://diskutime-shqiptare.fr-bb.com
Perparimi
Admin


Numri i postimeve : 13722
Registration date : 30/04/2006

MessageSujet: Re: Sabi Gashi   Dim 6 Juil - 7:38

Nasim Gashi FLM Sabi nes eshte nr i tij pa e ftue nuk e la.A din me fole shqip,se une di pos shqipes edhe italishte
30 min · J’aime · 1

Sabi Gashi jo nuk flet shiqip fle italish..
29 min · Modifié · J’aime

Nasim Gashi Shume mire,e si ti besoi nje njeriut qe nuk dine shqip e shitet shqiptar ?Ketu shoku im me ke tronditur ne koke ,ma mire nje plum te ma kishe dhene ne ball,e mos ti kisha ndegjue keto fjale.
28 min · J’aime

Sabi Gashi pse te trondi ??
15 min · Je n’aime plus · 1

Nasim Gashi Si eshte e mundur nje shqiptar qe gjere me tani te mirret me qeshtjen e shqiptareve e mos ta dine gjuhen e nanes,nese eshte shqiptar,nuk po ma rroke truri me beso,nuk po di çka tjeter ?
13 min · J’aime

Sabi Gashi ai di ma shut se ti dhe une.. Arbresh qe 500 vjet, ne itali dhe ende e lfasi shqip.. por ty po dote met pas than se fle ndodha nje gjyhe tjere kish pas deshir..
12 min · J’aime

Nasim Gashi Une ma se miri isha marr vesh me bisedue shqip,dhe pa frige ja kisha tregue te gjitha brengat ,se çka eshte ne brendi ne trojet tona.Nuk ju kuptova mire,pre çfare gjuhe tjeter e kishe nderment te ma thuani,se po me prek ne shpirt.Disi me erdhi sikurse te ma thuani gjuhen e ndonje sllavit!!
9 min · J’aime

Nasim Gashi Ndoshta ma ka rroke koka gabim,por me tregoni ,nuk ka problem fare se jam autokritike dhe i pranoj kritikat.
7 min · J’aime
Nasim Gashi
12 min · J’aime

Sabi Gashi ti po jetojsh ne itali. dmth. po muje murr vesh .. po qak pot pengo aq shum qe se folka shqipen.. thirr aty e ki numri e merr vet pergjigjen.. Mos te dhimes 4-5 e me hjek nje Marak..
4 min · Je n’aime plus · 1

Nasim Gashi eshte ky nr i telefonit 9147625530,jo bre burr nuk me vjen rend te flasi italishte me te por une kam mendue qe e njeh shqipen,,por nuk ka problem fare se ju kuptoi se edhe do nipa te mi jan shqiptar,por flasi anglisht e shqip nuk dijn fare
1 min · J’aime

Sabi Gashi po\
1 min · Je n’aime plus · 1

Nasim Gashi FLM shume
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://diskutime-shqiptare.fr-bb.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sabi Gashi   Aujourd'hui à 6:43

Revenir en haut Aller en bas
 
Sabi Gashi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: politika-
Sauter vers: